Vendredi 6 avril 2018, le Premier Ministre Edouard Philippe et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées ont présenté la stratégie pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement (TND) 2018-2022. Axées sur la recherche scientifique et le diagnostic, ces annonces sont le fruit d’une large concertation menée tant au plan territorial que national.

Prenant en compte l’ensemble du parcours de vie des personnes, de la toute petite enfance à l’âge adulte, cette nouvelle stratégie pour l’autisme veut remettre la science au cœur de la politique publique de l’autisme afin de tordre le cou aux idées reçues et aux stéréotypes. Le diagnostic précoce permettant de limiter les sur-handicaps est également au cœur de cette stratégie.

Pour ce faire, le Premier Ministre et Sophie Cluzel présentent 5 engagements phares :

  1. Renforcer la recherche et les formations
  2. Mettre en place les interventions précoces prescrites par les recommandations de bonnes pratiques
  3. Garantir la scolarisation effective des enfants et des jeunes
  4. Favoriser l’inclusion des adultes
  5. Soutenir les familles

Au total, ce sont 20 mesures concrètes qui sont annoncées pour mener à bien cette nouvelle stratégie autisme.

[D’après http://handicap.gouv.fr/focus/l-autisme/strategie-nationale-pour-l-autisme-2018-2022/article/strategie-nationale-pour-l-autisme-2018-2022-changeons-la-donne ]

Dossier de presse

Intégralité de la stratégie